Page 1 sur 1

Eau : comment économiser la ressource, et protéger les cours d’eaux ?

Publié : ven. mars 15, 2019 1:47 pm
par admin forum
Sur ce thème, quelles sont les forces et faiblesses de Moret-Loing-et-Orvanne au regard du développement durable, et les enjeux essentiels ?

Vous avez des idées à soumettre, des propositions à faire ? Cliquer sur la case « Répondre », en haut ou en bas de ce message, exprimez-vous, puis cliquer sur la case « Envoyer », en dessous de votre texte.

Cliquer sur l'image pour agrandir
Image

Visualiser le document PDF

Re: Eau : comment économiser la ressource, et protéger les cours d’eaux ?

Publié : jeu. mars 21, 2019 11:39 am
par LDP67
Je constate d'après le pdf, que la gestion de l'eau sur notre territoire n'est pas très transparente étant donné le nombre d'acteurs concernés. ceci explique peut-être aussi le coût de l'eau.
nous ne sommes pas dans une zone désertique et nous avons des cours d'eau et il n'y a q'une seule action de mise en oeuvre....
l'opportunité de pouvoir mieux ou plutôt vraiment gérer les eaux pluviales me semble un minimum pour un temps soit peu d'autonomie ou d'approvisionnement vraiment local.
je me souviens encore très bien des 2 épisodes en 2016 et 2018 où nous n'avons pas eu d'eau potable sur la commune.
avoir un stock d'eau en bouteilles plastiques n'est pas une solution perenne.

Re: Eau : comment économiser la ressource, et protéger les cours d’eaux ?

Publié : mer. avr. 03, 2019 6:28 pm
par Kal
- Installer des récupérateurs d'eaux pluviales pour entretien des espaces verts communaux
- Favoriser des plantations peu gourmandes en eau
- Stop aux constructions en béton !

Re: Eau : comment économiser la ressource, et protéger les cours d’eaux ?

Publié : lun. avr. 08, 2019 9:21 am
par S Gerspacher
Le diagnostique sur la qualité des rivières nous indique que l'eau du Loing est plus polluée qu'elle ne l'était en 2011. Quelles en sont les raisons précises?

Re: Eau : comment économiser la ressource, et protéger les cours d’eaux ?

Publié : lun. avr. 08, 2019 10:02 pm
par Zakeossian
Le premier enjeu qui semble ressortir du diagnostic est la faible lisibilité de la politique de gestion de l'eau potable. En plus des nombreux intervenants et d'un paysage d'opérateurs difficile à déchiffrer pour l'habitant local, on a du mal à cerner l'origine de l'eau consommée au niveau communal. Quelles sont nos ressources locales ? Quelles sont les contraintes de nos captages, coincés pour partie entre la nappe du Chamigny et celle de la Beauce? Qu'est ce qui explique un prix de l'eau aussi élevé?

On constate localement une forte vulnérabilité de la ressource puisqu'une partie de l'eau - ex. captages de Veneux - vient des bord de Seine. Ces prises d'eau sont particulièrement sensibles aux pollutions en période de crues, puisque les ouvrages se trouvent submergés et donc turbides (cf. les deux épisodes récents de distribution d'eau en bouteille sur nos communes, pas franchement écologiques) . Avec le changement climatique, les risques d’évènements extrêmes vont s’accentuer et les enjeux de protection des captages aussi.

La qualité de l'eau semble globalement bonne ou acceptable (dépassements ponctuels des normes pesticides sur 3 des communes en 2017) mais, rappelons que le nombre d’analyses de l’eau potable reste très faible (entre 1 et 5 au mieux par commune et par an - obligation réglementaire minimale) pour bien apprécier les pics éventuels de polluants.

Re: Eau : comment économiser la ressource, et protéger les cours d’eaux ?

Publié : mar. avr. 09, 2019 5:05 pm
par Dendrobate
Nous, citoyens français sommes maintenus dans l’ignorance des teneurs de notre eau du robinet en résidus pharmaceutiques, chimiques industriels, pesticides agricoles, nanoparticules de plastiques, etc … Cela fait les choux gras de nos labos pharmaceutiques mais combien de pathologies douloureuses sont ainsi induites ? Ne pouvons-nous pas exiger davantage de transparence sur la composition exacte de l’eau que nous consommons quotidiennement ?
Pourquoi ne pas récupérer la distribution de l’eau en régie comme beaucoup de communes françaises de tailles diverses qui s’en félicitent à commencer par une baisse sensible du prix du m3 d’eau ? Les enquêtes rigoureuses et accablantes ne manquent pas sur les pratiques douteuses des ténors de la distribution d’eau telles que facturation de réparations inexistantes, charges salariales gonflées, prétendus cadeaux de type boulodrome ou financement d’une équipe sportive locale aux communes juste au moment du renouvellement de contrat. C’est nous qui payons ces pseudos cadeaux à chaque facture par application d’un prix excessif du m3.